Les vins du château

Château Angélus
1er Grand Cru Classé “A”
Appellation Saint-Emilion Grand Cru

En chiffres

Surface :  23 Ha

Production : 80 000 à 90 000 Bouteilles

Géologie : Sols argilo-calcaire et argilo-sablo-calcaire

Encépagement : 50% Merlot, 47%de Cabernet Franc, 3% Cabernet Sauvignon

Elevage : 18 à 22 mois (100% de barriques neuves)

Le vignoble d’Angélus est situé au cœur d’un amphithéâtre naturel, dominé par les trois églises de Saint-Emilion. Au cœur de ce site privilégié, où les sons s’amplifient, on pouvait entendre les cloches sonner l’angélus le matin, à midi et le soir. Elles rythmaient la journée de travail dans les vignes et les villages, les femmes et les hommes s’arrêtaient alors de travailler pour se recueillir quelques instants.

C’est à la fin du XVIIIème siècle, en 1782, que Jean de Boüard de Laforest, garde du corps du Roy, s’installe à Saint-Emilion. Sa fille, Catherine Sophie de Boüard de Laforest, épouse Charles Souffrain de Lavergne en 1795 et s’installe sur le vignoble de Mazerat, propriété de son mari.

Au début du XXème siècle, Maurice de Boüard de Laforest hérite du domaine. Il l’agrandit en y ajoutant notamment en 1920 un enclos de trois hectares, nommé l’Angélus. Il le lègue à ses fils en 1945.

Jacques et Christian de Boüard de Laforest poursuivent l’œuvre de leur père et des générations précédentes. La propriété est classée en 1954. Ils l’agrandissent encore jusqu’à dépasser une vingtaine d’hectares en 1985. A cette date, Hubert de Boüard de Laforest – le fils de Jacques –prend la direction du domaine, rejoint en 1987 par son cousin Jean-Bernard Grenié – le gendre de Christian –, puis par sa fille, Stéphanie de Boüard-Rivoal, en 2012 et en 2016 par son neveu Thierry Grenié de Boüard.

Approche Environnementale : En cours de conversion vers l’agriculture biologique depuis 2018

Site internet : www.angelus.com