Château Lafon Rochet
4ème Cru Classé en 1855
Appellation Saint Estèphe
Château Lafon Rochet

lafonrochet_fra L’histoire même de Lafon-Rochet remonte au 17ème siècle. La propriété était alors connue sous le nom de Domaine Rochet et appartenait à Antoinette de Guillemotes qui en épousant Etienne de Lafon, rebaptisa le domaine sous le nom de Château Lafon-Rochet. Au cours des 150 ans qui suivirent, le Château fut entretenu par les héritiers d’Etienne de Lafon qui firent face aux maladies et difficultés économiques du vignoble, et amenèrent Lafon-Rochet au classement de 1855 des Grands crus du Médoc. Rattrapé par les difficultés, à l’aube du 20ème siècle le Château fut alors repris par de nouveaux propriétaires qui marqua le début d’une longue période d’instabilité, jusqu’en 1960 quand la famille Tesseron reprit le domaine.

Guy Tesseron s’attacha tout d’abord à rénover l’ensemble des chais et du cuvier avant de s’attaquer au Château en lui même, qu’il décida de démolir et reconstruire entièrement, sur les plans d’une Chartreuse élégante et atypique pour l’époque. Il fallu presque 10 ans pour redonner au Château ses lettres de noblesses. En effet ce n’est qu’en 1966 que Lafon-Rochet eu la possibilité de présenter un vin digne d’un Quatrième Grand Cru Classé, suivit par le millésime 1967 et l’exceptionnel 1970. En 1975 Guy Tesseron reprend également le Château Pontet-Canet, et quelques années plus tard le Château Malescasse.

Jusqu’en 1999, les Château Pontet-Canet et Lafon-Rochet furent officiellement gérés conjointement par la famille alors qu’elle se séparait du Château Malescasse, cher au cœur de Michel Tesseron. Dans un souci d’organisation, Alfred et son frère Gérard Tesseron reprirent Pontet-Canet, alors que Michel Tesseron et sa sœur Caroline Poniatowska se tournèrent vers Lafon-Rochet.  Le cœur de Michel s’était spontanément tourné vers le futur Château jaune qui lui doit sa couleur soleil depuis l’an 2000. Michel Tesseron s’attela à rénover et moderniser l’ensemble de l’outil de production, à l’instar du chai rotonde en bois. Perpétuant dans le même temps les valeurs de partage, respect pour la vigne et l’humain, et concrétisant le rêve de son père.

En 2007, Basile Tesseron rejoint à son tour son père afin de continuer le travail entrepris par son grand-père, celui qui l’avait tout jeune déjà initié aux arômes et saveurs du Cognac. Avec passion, humour et ambition, Basile poursuit le travail de ces prédécesseurs, transportant ainsi Lafon-Rochet à travers les âges. En commençant par recréer le cuvier de la propriété, comme un renouveau à la recherche de l’excellence et d’une qualité en adéquation avec ce terroir d’exception, ainsi que ces valeurs familiales et humaines fil conducteur de ces 5 siècles d’aventure. Lafon-Rochet est une histoire de vin, d’Hommes, et de goûts avant tout.

Infos et Visites : www.lafon-rochet.com


lafonrochet_eng Lafon-Rochet’s history dates back to the 17th century. The property was then known as the Domaine Rochet and belonged to Antoinette Guillemotes who renamed the estate Château Lafon-Rochet after her marriage with Etienne de Lafon. Over the 150 years that followed, Etienne de Lafon’s heirs not only maintained the estate and coped with the various diseases and economic difficulties from which the vineyard suffered but also enabled Lafon-Rochet to enter the 1855 classification of the Grands crus du Médoc (the Great Growths of the Medoc). At the dawn of the 20th century financial difficulties resurfaced and so new owners took over the Château. Thus began a long period of instability until the Tesseron family took over the estate in 1960.

First Guy Tesseron concentrated on the renovation of the fermenting room and the wine storehouse before tackling the mansion itself. He decided to demolish the whole building and create a new family home for Lafon-Rochet. The plans were for an elegant Chartreuse, which was quite unusual at the time. It took almost ten years to restore the Château, the vineyard and infrastructures. This fresh start finally paid off in 1966. As the young Michel Tesseron recalls it was the first time that Lafon-Rochet was able to present a wine worthy of Quatrième Grand cru – fourth growth. The following year, 1967, was a great vintage paving the way for 1970, one of Lafon-Rochet’s most memorable vintages. In 1975 Guy Tesseron also took over the Château Pontet-Canet, then a few years later the Château Malescasse.

Until 1999 the family jointly managed Château Pontet-Canet and Lafon-Rochet but lost the Château Malescasse, so dear to Michel Tesseron. As part of the re organization, Alfred and his brother Gerard Tesseron took over Pontet-Canet, while Michel and his sister Caroline Poniatowska took over Lafon-Rochet. Michel spontaneously turned towards the Château “jaune”, so-called since he repainted it sunshine yellow in 2000. Michel Tesseron first decided to renovate and modernize all the technical equipment necessary for production, like the magnificent circular, wooden wine cellar. In so doing he preserved the family’s core values of sharing, respecting the vines and vineyard and thus fulfilled his father’s dream.

In 2007, Basile Tesseron joined his father in order to continue the work started by his grandfather, who had already initiated the young Basile into the subtleties of the aromas and flavours of cognac. With passion, humour and ambition, Basile pursued the work of his predecessors enabling Lafon-Rochet to live on through the centuries. He began by redesigning the vat room of the property, reviving the quest for excellence and quality in keeping with the exceptional terroir and the human and family values that have punctuated 5 centuries of adventure. Lafon-Rochet is a story of wine, men and taste.

Info & Visits : www.lafon-rochet.com


 

En Chiffres :
Surface : 45 ha
Production : 200 000 bouteilles (120 000 Lafon Rochet - 80 000 Les Pèlerins)
Geologie : Sol d'argiles et de graves
Cepage : Cabernet Sauvignon, Merlot
Elevage : 16 à 20 mois (50 à 60% de barriques neuves)