Château d'Issan
3ème Grand Cru Classé en 1855
Appellation Margaux
Château d'Issan

Version Française Ancien fief du XIIe siècle, la propriété se nommait alors La Mothe-Cantenac, avant de devenir le manoir Théobon, suite au mariage d’une héritière avec un seigneur du même nom. Pendant près de trois siècles, de nombreuses familles se succèderont à la tête du terroir : les Noailhan, les Meyrac, les Ségur, les Salignac, les De La Vergne, Les Escodeca de Boisse… À partir de 1575, cinq générations de la famille d’Essenault se succédèrent et finirent par renommer la propriété, par contraction de leur nom : le Château d’Issan était né. 

Le Château d’Issan n’a pas attendu le célèbre classement de 1855 pour se distinguer en tant que 3ème Grand Cru Classé. La réputation de son vin remonterait à la fin du XIIe siècle puisqu’il aurait été servi aux noces d’Aliénor d’Aquitaine avec Henri Plantagenêt, futur Roi d’Angleterre, le 18 mai 1152.

Après avoir appartenu aux Foix de Candale qui durent l’abandonner à la Révolution, le Château d’Issan passa dans des mains toujours plus impliquées dans le destin de la propriété. En 1824, Jean-Baptiste Duluc prend en main le domaine et engage de nombreux travaux pour améliorer le vignoble, avant de le revendre à la famille Blanchy. En 1866, Gustave Roy s’installe à la tête du Château d’Issan : il y fait construire les premiers chais gravitaires et se charge surtout de replanter la vigne malmenée par le phylloxéra.

Pendant l’entre-deux-guerres, l’exploitation est malheureusement délaissée mais renaîtra bientôt de ses cendres sous l’impulsion de la famille Cruse, propriétaire depuis 1945. Sous la direction de Lionel Cruse, le château est restauré, les infrastructures modernisées, le vignoble replanté. Depuis 1998, grâce aux investissements entrepris par son fils Emmanuel Cruse – 3ème génération – dans le vignoble et les chais, les vins d’Issan reflètent plus que jamais l’authenticité du terroir.

En 2012, Françoise et Jacky Lorenzetti, également propriétaires du Château Lilian Ladouys à Saint-Estèphe et du Château Pedesclaux à Pauillac, s’associent aux cotés de la famille Cruse. À force de ténacité, de passion et de courage, les différentes générations ont donc œuvré au renouveau du Château d’Issan qui a pu ainsi regagner toutes ses lettres de noblesse.

Infos & Visites : www.chateau-issan.com


English Version In the 12th century, the property was a fiefdom with the name at that time of La Mothe-Cantenac, before becoming Théobon Manor, when a female heir married a lord with the same name.

Over a period of nearly three centuries, the estate was passed down along a line involving a number of families with names such as Noailhan, Meyrac, Ségur, Salignac, de la Vergne, Escodeca de Boisse, etc. From 1575 onwards, the property was owned by five generations of the Essenault family, who ended up renaming it, contracting their name to “Issan” and thus Château d’Issan was born...

Château d’Issan did not need the famous 1855 classification distinguishing it as a 3rd Grand Cru Classé to establish its reputation. This was already made back in the 12th century, when it was reported to have been served at the wedding of Eleanor of Aquitaine and Henri Plantagenet, future King of England on 18th May 1152.

Having belonged to the Foix de Candale family, which had to abandon it during the French Revolution, Château d’Issan had owners, who became more and more committed to shaping the property’s destiny. In 1824, Jean-Baptiste Duluc took over the estate and launched a series of projects to improve the vineyard, before selling it to the Blanchy family. In 1866, Gustave Roy settled as head of Château d’Issan: he had the first gravity-fed cellars built and undertook most importantly to replant the vineyard that had been devastated by phylloxera.

During the period between the two World Wars, the estate was unfortunately left to deteriorate, but was reawakened by the Cruse family, owners since 1945. Under the management of Lionel Cruse, the chateau has been restored, the installations modified and the vineyard replanted. Since 1998, as a result of investments made by Lionel’s son Emmanuel Cruse in the vines and cellars, Château d’Issan wines have become even more a faithful reflection of their exclusive terroir.

In 2012, Françoise and Jacky Lorenzetti, who also own Château Lilian Ladouys in Saint-Estèphe and Château Pedesclaux in Pauillac, joined forces with the Cruse family. With tenacity, passion and courage, the different generations have worked to achieve the renewal of Château d’Issan, which has regained its former glory.

Infos & Visites : www.chateau-issan.com


Chateau dIssan - Au coeur du château pendant les vendanges from Château dIssan on Vimeo.

En Chiffres :
Surface : 59 hectares (44 ha Margaux, 5 ha Haut-Médoc, 10 ha Bordeaux Supérieur)
Production : Environ 100 000 bouteilles
Geologie : Croupes de graves et de collines alluviales
Cepage : 65 % Cabernet Sauvignon, 35 % Merlot
Elevage : 18 mois dans des barriques de chêne français et soutirés de manière traditionnelle à la bougie tous les 3 mois.