Château Léoville Barton
2ème Grand Cru Classé en 1855
Appellation Saint-Julien
Château Léoville Barton

fra Anthony Barton est né en 1930 à Straffan House dans le comté de Kildare, en Irlande. Son destin était d’hériter peu ou même rien des propriétés familiales. Son frère aîné Christopher était l’héritier de Straffan, les vignobles de France étaient la propriété de son oncle Ronald qui logiquement devait se marier, avoir ses propres enfants et tout naturellement leur laisser ses propriétés. Cependant Ronald était relativement âgé quand il s’est marié ; il n’eut pas d’enfants et ainsi Anthony devint son héritier légitime.

Après les études qu’il suivit en Irlande puis en Angleterre, Anthony s’établit en France en 1951. C’était à nouveau une période délicate pour le commerce des vins : la guerre avait rendu impossible pendant plusieurs années l’exportation vers les marchés traditionnels et le peu de demande restante était à un tel niveau de prix qu’il conduisait Langoa et Léoville Barton à des pertes. La première récolte dont Anthony fut témoin en 1951, fut si catastrophique que son oncle Ronald lui confia : «Encore une récolte comme celle-ci et je devrais me résoudre à vendre» ce qui ne constituait pas un début très encourageant dans sa nouvelle existence. Heureusement, deux bonnes années suivirent, mais les prix restèrent en dessous d’un niveau rentable.

Les affaires de Barton & Guestier étaient meilleures sans pour autant être brillantes. En 1954, Seagram acquis prit 50% des parts de la société avant de devenir quelques années plus tard l’actionnaire majoritaire. Anthony continua d’y travailler en tant que directeur export jusqu’en 1967, date à laquelle il démissionna pour créer sa propre maison de négoce : “Les Vins Fins Anthony Barton”. Bien qu’il restait attentif aux destinées des vignobles, la création de sa nouvelle entreprise ne lui permit pas de prendre une part vraiment active dans la gestion des vignobles jusqu’en 1983. Depuis 1986, Anthony vit au château avec son épouse Eva, originaire de Copenhague. Aujourd’hui, les vignobles constituent son activité principale et c’est sa fille, Lilian, qui gère l’activité de négoce.

Infos & Visites : www.leoville-barton.com


eng Anthony Barton was born at Straffan House in Co. Kildare (Ireland) in 1930. He was destined to inherit little or nothing of the family estates. His elder brother Christopher was heir to Straffan and the vineyards in France were owned by his Uncle Ronald who would normally have married and had his own children to whom he would naturally have left his property. Although Ronald did marry late in life he had no children and Anthony thus became his heir.

After studies in Ireland and in England, Anthony came to settle in France in 1951. Once again there were difficulties within the wine trade ; the war had meant many years when exports to traditional markets had come to a complete stop and the lack of demand resulted in such low prices that Langoa and Léoville Barton were running at a loss. The first vintage that Anthony witnessed was 1951, so awful that his Uncle Ronald told him “another vintage like this and I will have to sell” - not a very encouraging start to his new life! Fortunately there were two good years to follow but even so prices remained below a profitable level for some time to come.

The affairs of B&G were better but not brilliant. In 1954 Seagram took a 50% interest in the business and a few years later became majority share-holders. Anthony continued to work as export director until 1967 when he left to start his own firm “Les Vins Fins Anthony Barton”. Although he kept in touch with the activities of the vineyards he was busy creating his new venture and did not take a truly active part at the Châteaux until 1983 when Ronald donated the property to him. Since 1986, Anthony Barton has lived in the château with his wife, Eva, native of Copenhagen.


 

En Chiffres :
Surface : 50 Ha
Production : 90 000 bouteilles
Geologie : Sols graveleux, sous-sol argilleux
Cepage : 72% Cabernet Sauvignon, 20% Merlot, 8% Cabernet Franc
Elevage : 18 à 20 mois (50% de barriques neuves)
LÉOVILLE BARTON
LÉOVILLE BARTON 2004
118.00 €
Saint-Julien
2nd Grand Cru Classé en 1855
LÉOVILLE BARTON
LÉOVILLE BARTON 1998
112.00 €
Saint-Julien
2nd Grand Cru Classé en 1855